On se dit les vraies choses !

Partager !
  • 17
    Partages

Le soleil nous garde compagnie plus longtemps, les bourgeons éclosent, le gazon apparaît, les oiseaux reviennent tout bronzés du sud (sans nous… bhouuuuuuu!), les plantes reviennent à la vie…

Bref, l’été pointe le bout de son nez ! Malheureusement pour mon petit cœur d’entraîneure (et pour votre corps), vous laissez de côté votre entraînement pour aller profiter de l’extérieur qui vous a tant manqué. Le court extrait de mes pensées qui suit saura, je l’espère très fort, vous convaincre de faire différemment cet été.

En effet, arrêter complètement de s’entraîner tout un été de temps à de très grandes conséquences dont vous n’êtes probablement pas au courant… (musique dramatique)

Laissez-moi vous parler du phénomène de désentraînement. Lorsqu’il y a une cessation totale d’activité cardiovasculaire suite à une période d’entraînement régulière et intense, la MOITIÉ DES GAINS sont perdu entre 1 et 3 mois !!! Ce phénomène agit exactement de la même façon sur la musculation… Ce qui veut dire que déjà après 1 mois de vacances à vous faire griller la couenne tranquille à l’extérieur et à prendre des marches sur le bord de l’eau, vous commencez déjà à perdre votre progression d’entraînement. En gros, toutes les fois où vous avez puisé dans votre motivation pour venir vous entraîner, 50% de celle-ci n’aurons servies à rien… Assez décourageant si vous voulez mon avis !

Certaines d’entre vous vont me dire avec enthousiasme ‘’ je fais des activités à l’extérieur donc pas besoin de m’entraîner ’’.

Pour respecter le titre de mon roman, voici ce qu’il faut prendre en considération ;

  • Quels genres d’activités faites-vous?

Je suis désolée de vous apprendre que marcher et faire du vélo ne compense pas pour un entrainement complet du corps ! Il faudrait compenser avec des activités fonctionnelles ou tout le corps travaille ainsi que votre cardio.

  • Sont-elles d’une assez bonne intensité?

Je redoute fortement (et détrompez-moi si j’ai tord) qu’une marche d’intensité moyenne durant une heure équivaut à vos entraînements réguliers. Si vous y croyez, arrivez avec des arguments bétons pour me convaincre ! Demandez-vous si l’effort produit ressemble à celui de vos entraînements. Si la réponse est non, ce n’est pas bon signe.

  • À quelle fréquence vous les exécutez?

Allez-vous vraiment passer votre été à faire de la randonnée en montagne 3 fois par semaines ? Faire du kayak tous les jours? De l’escalade extérieur 2 fois par semaines ? S’il fait 52 degré à l’ombre ou qu’un typhon frappe la région, allez-vous quand même faire vos activités? Je n’y crois pas ! (J’exagère un peu mais vous comprenez l’idée !)

Bon. Là vous allez me dire ; ‘’Quelle rabat-joie, elle est contre la nature, elle déteste la vie, elle prie les gym secrètement le soir, elle veut me faire rentrer dans une secte.’’

On respire par les deux narines ! J’adore l’extérieur. Je mangerais des nuages si je pouvais !

Il y a tout plein de bénéfices à y aller et je vous conseille fortement d’en profiter tant qu’il fait beau. Il faut seulement savoir balancer les choses et ne pas mettre tous vos efforts aux poubelles ! Pensez-y un peu, en automne vous pourriez être obligée de recommencer au même stade que vous étiez l’année passée… Pourquoi retourner en arrière ??

Bonne nouvelle pour vous mes chères, il est possible de jumeler votre entraînement avec vos activités extérieurs sans perdre vos gains durant près de trois mois !! Oui oui, c’est possible! Voici la recette magique :

Pour contrer le méchant monstre du désentraînement, vous pouvez diminuer jusqu’au 2/3 de votre fréquence d’entraînement en gardant la même intensité que d’habitude. Traduction en français : Si je viens normalement 3 fois par semaine, je peux réduire à une fois semaine SEULEMENT si je conserve la même intensité. Par contre, je vous conseille fortement de venir 2x semaine juste pour être sûre car les métabolismes ne sont pas tous pareils !

Grâce à ce petit truc, vous pourrez ; conserver vos gains, avoir un bon sommeil, une bonne humeur, maintenir votre poids, faire vos activités extérieures en vous servant des moins belles journées pour s’entraîner et le plus important… Conserver votre routine ! C’est la chose la plus difficile à acquérir (selon moi) donc pourquoi s’en débarrasser si vous en avez déjà acquis une?

Je vous mets donc au défi cette année d’essayer quelque chose de différent qui changera probablement votre vision sur le sujet. Si vous avez l’audace de suivre mon conseil, vous en ressortirez victorieuse !

Faites-moi confiance, on va rester en forme cet été et manger nos nuages ensemble !

Bon entraînement les femmes en feu 😉

Cé Slim vous offre en plus des promos estivales www.ceslim.com/promo 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *